Mam’ange de Thanina, Elwan et Nellya, nés décédés le 21 Décembre 2018

« S’accorder le droit de pleurer nos enfants et être bienveillant envers notre couple qui traverse une phase dramatique de notre vie : comprendre que maman et papa vivent la chose différemment et qu’il faut toujours que l’un soit un pilier pour celui qui ne va pas bien et inversement, accepter que l’un soit dévasté pendant que l’autre fait mine d’aller mieux. De prendre le temps (attention aux délais accordés par les services funéraires des hôpitaux) de choisir la façon dont nous souhaitons inhumer nos anges, même si le choix est difficile, de s’imaginer comment vous souhaitez vous recueillir. Parfois la question financière se pose, des solutions peuvent être apportées par les organismes de prévoyance, (parfois la CAF), nos proches, des associations, etc… Prendre autant de photos que nous souhaitons de nos bébés, de leur cercueil, de conserver tout ce qui nous permettra de garder des souvenirs d’eux depuis leur conception (je dis ça car j’ai failli effacer les quelques photos de la grossesse car elles me blessaient trop). D’être attentif aux signes que nos petits peuvent nous envoyer et que non, nous ne perdons pas la raison, ce sont des signes qui nous apportent réconfort. De suivre son cœur et ses désirs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *